1-11-0

Objectif Transat Jacques Vabre : Clara Fortin témoigne

La recherche d'un sponsor est un véritable parcours du combattant pour de nombreux sportifs. Pour arriver à financer sa vie, sa pratique, ses déplacements et ses compétitions, un sportif doit mettre en place plusieurs choses. Clara, étudiante au sein de WIN Caen & skippeuse professionnelle nous en dit plus sur son projet de Transat Jacques Vabre.

Zoom sur un projet hors du commun

La Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre est la plus longue transatlantique en double. Je serai accompagnée par Martin Louchart. Notre configuration d’équipage fait que nous serons parmis les plus jeunes équipages de la course. Martin aura 19 ans & moi 26, soit une moyenne d’âge de 22,5 ans. Les médias adorent ce genre d’histoire ! Si il n’y a pas d’autres skippers de moins de 19 ans, Martin sera pour la deuxième édition consécutive le skipper le plus jeune de l’histoire de la course. Lorsque qu’on est deux à bord, il n’y a pas de postes fixes. Mon rôle est celui de manager du projet (chercher les sponsors, créer une belle dynamique autour de notre projet, gestion du budget), très en lien avec mes études actuelles puisque je suis étudiante au sein de l'école WIN Sport School et en alternance dans l’entreprise qui gère notre projet. Martin sera mon co-skipper et assure le côté technique de la préparation (prévention de la casse matériel, choix des voiles …) 

Ce sera ma première participation. J’ai accompagné Martin lors de sa première TJV en 2019. J’étais Boatcaptain, c’est-à-dire que j’étais son bras droit. J’ai participé à tous ses entrainements, ses convoyages, j’ai organisé sa vie à bord durant ses 22 jours en mer. J’ai également anticipé l’éventuelle casse en travaillant sur le bateau durant 3 mois avant la course et étais présente à son arrivée à Salvador de Bahia au Brésil pour préparer le bateau pour son retour en France. Je ne vous raconte pas la frustration de le voir partir sans moi ! C’est pour cela qu’on s’est promis de faire la TJV ensemble en 2021.

Cependant, ce ne sera pas ma première transatlantique. En 2019, j’ai convoyé un bateau de course des Antilles jusqu’aux Açores. Et l’expérience emmagasinée lors de cette aventure me sera bénéfique pour la TJV. Savoir vivre à deux dans un environnement restreint durant 3 semaines n’est pas inné ! C’est pour cela qu’il faut s’entrainer, et surtout bien connaitre son équipier !

Avant de participer le 24 octobre 2021 à la TJV, nous aurons un parcours de qualification à réaliser. Nous devons participer à 4 courses sur l’année 2021 pour avoir assez d’expérience et prouver la fiabilité du bateau. Les places y sont chères car beaucoup de marins veulent atteindre l'un des Graal de la voile, il faut nous battre pour y figurer. De plus, pour pouvoir prétendre au podium, nous avons l’ambition d’embarquer sur l'un des meilleurs bateaux de la flotte des Class40, bateau vainqueur de la dernière Route du Rhum. Cela veut dire un grand budget en préparation, en location/achat et en assurance. Les fonds récoltés serviront à la performance du bateau. En 2017, j’ai créé l’association Facteur IX Sailing, qui à pour but de promouvoir l’Association Française des Hémophiles lors de mes diverses compétitions.

Pourquoi « Facteur IX » ? L’hémophilie est une maladie rare de la coagulation due à un déficit d’un facteur de la coagulation. Le facteur IX est lié à l’Hémophilie B. Ma mission au sein de l’AFH est de donner la voix, des conseils, et de la visibilité aux patients et aux familles, c’est très important pour moi. Si j’arrive à un excédent de budget, cette somme sera intégralement reversée à l’AFH et à la recherche médicale.

La recherche de partenariats

Les partenaires qui souhaitent s’investir dans cette aventure peuvent bénéficier de plusieurs avantages :

  • Emplacement publicitaire sur le bateau (coque, voiles, équipements) : une entreprise participant à plus de 70% du budget aura une visibilité sur l’intégralité du bateau. De plus, lors des compétitions, le bateau sera renommé au nom de l’entreprise. Dans le communiqué de presse, les journalistes et l’organisation de course appellerons le bateau « nom de l’entreprise »
  • Valorisation sur les réseaux sociaux durant toute la durée du projet (fort engagement sur les pages réseaux du projet)
  • Prestations à tarifs préférentiels (team building sur un voilier / à Chausey…)
  • Offres selon les besoins de l’entreprise

Clara et Martin sont membres du Collectif #AttitudeManche : un dispositif installé par le Département de la Manche pour promouvoir les nouveaux talents sportifs du territoire. Clara est aussi membre de la Normandy Elite Team car elle participe aux courses de haut niveau en Diam24, un trimaran sportif.

Vous souhaitez adhérer au projet de Clara ou en savoir plus ? Cliquez ici ! 

Contact : contact@exsailance.com