Caen

Caen

Accueil  /  Actualités  /  Le sponsoring sportif, véritable moteur dans le domaine de la voile

Le sponsoring sportif, véritable moteur dans le domaine de la voile

Qu’est-ce que le sponsoring sportif ?

Le sponsoring est un soutien financier ou matériel apporté à un sportif. Pour une entreprise donatrice, cela permet de profiter de la visibilité médiatique d’une compétition, d’un athlète et d’associer son image aux valeurs que peuvent véhiculer la discipline sportive – le sponsoring sportif n’est pas de la charité, l’entreprise doit y trouver des retombées économiques (visibilité de la marque, hausse des consommations…).

Par exemple, dans le domaine de la voile, le nom d’un bateau est même défini en fonction du plus gros sponsor : « On ne met pas simplement de l'argent pour être vu, mais pour pouvoir écrire et raconter une histoire », souligne Thierry Bouvard, Directeur du sponsoring de Banque populaire, qui fêtera l'année prochaine ses trente ans de présence dans la voile.

Pourquoi sponsoriser un skippeur ?

Clara Fortin, étudiante à WIN Caen et Skippeuse Navigatrice membre du Collectif #AttitudeManche class40 Espoir du département de la Manche nous donne son point de vue :

  • Il y a beaucoup de valeurs intrinsèques à la course au large, qui en font une option d’investissement sponsoring extrêmement intéressante pour beaucoup d’entreprises.
  • La longueur d’épreuves comme le Vendée Globe ou la Transat Jacques Vabre, s’étalant respectivement sur plusieurs mois, permettent aux sponsors de toucher leur audience dans la durée.
  • La voile véhicule des valeurs positives : courage, abnégation, goût du défi, force, proximité avec la nature, dimension environnementale, l’aventure, la performance, la solidarité, l’esprit d’équipe… des valeurs facilement transposables au monde de l’entreprise !
  • Communication externe et interne : fédérer les équipes autour d’un projet, team building, fierté d’appartenance.
  • Vecteur de relation B2B et de relations publiques pour les marques : faire du business et d’inviter des clients sur des événements, lieux originaux pour faire du business, facile de renforcer des liens commerciaux avec de belles invitations.

Clara témoigne de son expérience dans le sponsoring de la voile :

« Ce n’est pas toujours facile d’avoir la confiance des financeurs pour une femme dans le secteur de la voile, il faut réussir à faire disparaitre la légende qu’une femme porte malheur sur un bateau ! Pourtant la voile est un des rares sports où les hommes et les femmes sont dans les mêmes catégories, ce sont les bateaux qui font les différences. »

Comment recherches-tu des sponsors ?

« Au début, je faisais des candidatures spontanées, je réalisais des recherches sur LinkedIn auprès de directeurs ou de responsables communication. D’abord une prise de contact puis un envoi de dossier, mais la majorité du temps je n’avais pas de retour. Tout a commencé une fois que le conseil départemental de la manche a commencé à me suivre. Le plus difficile, c’est d’avoir un premier partenaire, ensuite il y a toute un réseau qui se met en place. On rencontre une première entreprise qui veut nous sponsoriser et on voit s’ils ne connaissent pas une autre entreprise avec qui ils peuvent nous mettre en relation, et ainsi de suite… »

 

Et aujourd’hui, avec le contexte de crise sanitaire ?

« Avec la situation actuelle, nous avons eu plusieurs promesses de sponsoring faites en amont du confinement qui sont tombées à l’eau, notamment chez les petites entreprises. Alors pour ne pas perdre de sponsors nous avons pris le pari un peu fou d’acheter un second bateau plus petit pour pouvoir faire des courses locales et communiquer sur ces petites entreprises lors de ces courses. L’idée est de pouvoir garder ses sponsors et leur offrir de la visibilité en attendant la course Jacques Vabres pour pouvoir avoir de nouvelles donations pour le gros bateau. »

Mais alors, pourquoi s’associer à Clara ?

La voile est aussi pour Clara un moyen de relever un défi humain :

« J’interviens lors des grands rassemblements régionaux et nationaux pour parler du sport chez les jeunes hémophiles et de la prise en charge de la femme atteinte d’hémophilie, apportant un support d’aide aux familles en expliquant mon histoire. Je suis atteinte de cette maladie, à un degré mineur. Je suis suivie par une équipe médicale, qui m’a appris à faire des injections intraveineuses en cas de nécessité. De plus, je suis très active au sein de l’association puisque je travaille sur la Commission Femme, pour promouvoir l’Hémophilie chez les femmes, trop peu connue de nos jours. »

Également, Clara se bat pour l’égalité homme/femme dans le sport.

 

Pour en savoir plus ou suivre Clara, rendez-vous sur Facebook.

Vous aussi, rejoignez l’équipe des winners pour la rentrée 2020 et faites de votre passion votre métier en trouvant votre alternance dans le management du sport !


Partagez